Prendre de la masse musculaire n’est pas forcément synonyme de force, certains d’ailleurs ne font que de la gonflette dans un but purement esthétique. Pour développer de bons muscles au sens utile du terme, il faut aussi travailler l’endurance, la souplesse et la tonicité sous l’œil avisé d’un coach sportif et soigner son alimentation. Nos astuces pour devenir fort sans être volumineux.

  1. Éviter de soulever de la fonte

La prise de masse sur les bras, les pectoraux et les cuisses est spécifiquement esthétique, c’est d’ailleurs ce que recherchent les bodybuilders. Mais elle n’augmente pas la force, juste le poids bien inutilement pour un sportif. En fait, la conséquence de cette prise de poids est que la vitesse de déplacement diminue ainsi que la réactivité ! Sans compter que soulever des poids augmente le risque de blessures, en particulier les tendinites du long biceps ! Ceci dit, cela peut arriver aussi aux haltérophiles. En cas de douleurs lors d’un entraînement, il ne faut pas hésiter à consulter un orthopédiste pour l’épaule rapidement.

  1. Ne jamais s’entraîner à jeun

Pour développer la puissance des sportifs dans leur discipline, les jambes chez les footballeurs pour augmenter la puissance de tir, les bras pour la force explosive des boxeurs ou la puissance des mouvements des nageurs, le haut du corps pour la puissance de tir des golfeurs par exemple, il faut vider ses réserves d’acides aminés pendant la séance puis les reconstituer après. Si le programme d’entraînement est spécifique à chaque objectif, un soutien nutritionnel sera commun à tous. Règle d’or : ne jamais s’entraîner à jeun.

  1. Suivre un programme nutritionnel spécifique

Il existe un régime spécial pour prendre de la force.

  • Prendre un repas au moins 4 heures avant l’entraînement. Composé de sucres lents, riz basmati, pommes de terre, polenta, pâtes avec une cuillère à café d’huile d’olive, ils seront accompagnés d’une viande blanche, de poisson blanc ou d’œufs.
  • Prendre une collation au moins 90 minutes avant la séance : un bol de flocons d’avoine par exemple, une compote de fruits, une tasse de thé.
  • 30 minutes avant le début de l’entraînement, prendre de la citrulline avec de l’eau. Cette boisson contient des acides aminés qui élimineront l’ammoniaque.
  • Pendant la séance, buvez en petites quantités, mais régulièrement.
  • Après la séance, absorbez des protéines et une boisson sucrée pour augmenter le taux d’insuline et ainsi favoriser l’entrée des acides aminés dans l’organisme.

Jusqu’au coucher, buvez beaucoup, jusqu’à ce que vos urines soient claires comme de l’eau !