Les prix de l’immobilier ont connu une tendance générale à la baisse dans la plupart des grandes agglomérations françaises. Bordeaux semble cependant prendre le contre-pied et affiche même des prix moyens en nette progression particulièrement dans les quartiers phares tels que le quartier saint paul bordeaux . Qu’est-ce qui pourrait bien expliquer cet état de choses ?

Bordeaux, ville en pleine expansion

Habiter dans une résidence à Bordeaux devient une affaire de luxe. La ville regagne en animation et en attraction depuis les années 2000. Elle a bénéficié de nombreux travaux de rénovation et particulièrement la mise en place de plusieurs lignes de TGV la reliant à la capitale française seulement 2 h 5 min contrairement au plus de 3 heures qu’il fallait mettre pour quitter l’une et rallier l’autre. Ce raccourcissement du temps du trajet entre Bordeaux et paris a incité un nombre croissant d’entreprises et de commerce à ouvrir leurs portes dans la ville. Ce qui augmente considérablement l’animation de la ville. Dans la même lancée, Bordeaux a commencé par attirer un nombre croissant d’investisseurs malgré le fait qu’elle ne soit pas l’option la meilleure en termes de rentabilité. En effet, elle affiche un taux de rentabilité immobilière moyenne de 3 % et vient en troisième position après les villes de Nantes et de Paris qui affiche respectivement 5 et 4 % comme taux de rentabilité. Cet état de choses peut s’expliquer par le fait que la capitale de la Gironde a redessiné son image sur le plan économique aussi bien que culturel. Cette nette amélioration attire naturellement de plus en plus d’investisseurs. Que ceux-ci aient des ambitions d’ordre purement matériel ou spéculatif. Ces derniers viennent nombreux, principalement de l‘étranger et de paris et jettent leur dévolue sur la ville avec de grands projets de rénovation. Ce qui illumine davantage la ville, lui redonne de l’éclat. En conséquence le patrimoine immobilier se valorise davantage et les prix grimpent.

Le pouls des prix immobilier à Bordeaux

À l’analyse, on remarque que les prix actuellement pratiqués dans cette ville phare du département de la Gironde sont dans la fourchette 9.8 à 15,7 avec une moyenne 13,10 euros au m2 pour une location classique. Selon les chiffres du 1er juin 2019 publié par « Meilleurs Agents ». Les maisons et résidences restent dans la fourchette de 3 039 euros à 6 078 euros avec une moyenne de 4 052 euros au m2. Côté appartement, un futur habitant devra se préparer à débourser environ 4 414 euros par m2 car les prix varient de 3 144 euros à 6 022 euros le m2. Si c’est estimations ont connu une légère descente de 0.8 % depuis environ un an, ils ont connu une hausse globale de 5.9 % des deux dernières années toujours selon les estimations de « Meilleurs Agents » et de l’INSEE. Ce qui pourrait s’expliquer par un rééquilibrage entre le niveau et la qualité de la vie offerte par la ville les prix assez bas autrefois pratiqués. Les offres ses derniers temps ne sont pas toujours à la hauteur des demandes de plus en plus croissantes comme dans le quartier saint Paul bordeaux.

Quand est-il du quartier Saint Paul ?

Quartier assez jeune et assez actif proche l’embarcadère de la Garonne, le quartier Saint-Paul de bordeaux, n’est pas resté en rade du développement soudain qu’a connu Bordeaux surtout après la réalisation des grands travaux ferroviaires qui occasionné de grandes migrations. Situé dans le centre historique bordelais, le quartier saint Paul bordeaux a aussi surfé sur les vagues des grandes rénovations. Il en est sorti avec l’ouverture d’un nombre croissant de commerces, de restaurants d’école aussi bien que de loisir. On y trouve généralement des appartements de moyen et haut de gamme. Vous pourrez ainsi y trouver des appartements 4 chambres à partir de 410 500 euros du côté de l’agence immobilière Barnes. Aussi, la situation idéale du quartier à quelques encablures des principaux services et toute l’aisance de vie qu’il offre font que la demande immobilière en légère hausse de son côté.