Avoir une longue vie : c’est le souhait de tous. Toutefois, il ne faut pas oublier que vieillesse rime avec l’apparition de nombreuses pathologies. En effet, au-delà de 65 ans, les maladies propres aux personnes âgées commencent à se dévoiler. Bien sûr, il est tout à fait possible de prévenir certaines d’entre elles en adoptant un mode de vie sain dès à présent.

L’arthrose

L’arthrose est considérée comme une maladie invalidante et contrairement aux idées reçues, elle n’apparaît pas que lorsqu’on vieillit. En effet, de plus en plus de jeunes commencent à  en souffrir et il faut donc en déduire que l’âge n’y est pas pour grand-chose. D’autres facteurs peuvent expliquer l’apparition de l’arthrose comme les traumatismes causés par plusieurs entorses mal soignées, un surpoids ou la pratique excessive de certains sports. L’arthrose peut affecter les lombaires, les cervicales, le genou, les pieds, la hanche et les doigts. Pour soigner une rupture de la coiffe des rotateurs, il est conseillé de consulter un médecin. En attendant, il existe plusieurs astuces pour soulager la douleur. Vous pouvez par exemple appliquer de la chaleur sur la zone douloureuse.

L’Alzheimer

S’il y a une maladie qu’on redoute lorsqu’on prend de l’âge, c’est certainement l’Alzheimer. Il s’agit d’une maladie neurodégénérative qui entraîne la perte progressive des facultés mentales. Elle se manifeste au début par la perte de souvenirs et elle peut même aller jusqu’à la démence. Bien qu’il n’existe aucun traitement pour guérir l’Alzheimer, on peut tout de même adopter quelques gestes au quotidien pour la prévenir. Le secret ? Une bonne hygiène de vie avec une alimentation  saine, quelques minutes d’exercices physiques au quotidien, des nuits de qualité et une bonne vie sociale. Par ailleurs, il est fortement recommandé d’exercer sa mémoire avec des activités telles que les échecs, le sudoku et le scrabble.

La maladie de Parkinson

Même si on évoque rarement la maladie de Parkinson, elle reste l’une des plus fréquentes chez les personnes âgées. Comme l’Alzheimer, il s’agit d’une maladie neurodégénérative affectant les neurones à dopamine dans le cerveau. Cela a pour conséquence la perte de contrôle des mouvements automatiques ainsi qu’un trouble au niveau de l’humeur. Diagnostiquer la maladie de Parkinson n’est pas chose aisée. Toutefois, voici quelques symptômes pour la reconnaître : la fatigue, le trouble du sommeil, le trouble de l’odorat et du goût, les douleurs articulaires au niveau de la colonne vertébrale, le tremblement au repos, la rigidité musculaire, la lenteur des mouvements, la maladresse et le trouble de la parole. Il est à noter que des études menées ont permis de démontrer que cette maladie n’affecte en rien l’espérance de vie.

Étant donné que certaines maladies sont inévitables (causes génétiques), la meilleure chose à faire est de consulter régulièrement un médecin pour obtenir un traitement adapté à temps.