L’expatriation est souvent perçue comme la solution pour faire décoller sa carrière ou plus simplement changer de vie. Quel pays choisir et comment s’y prendre pour trouver du travail avant de partir ?

  1. Choisir sa terre d’accueil

Réfléchir à son projet professionnel est une phase importante, il déterminera en partie le choix du pays.  C’est donc le moment de faire le point sur vos compétences et vos expériences puis d’étudier à la lumière de celles-ci quelle destination prendre.

Le Canada souffre d’une pénurie de main d’œuvre dans de nombreux secteurs d’activités et la demande reste importante. Le pays est connu pour sa qualité de vie, son ouverture sur le monde et sa politique de travail envers les francophones. Mais il faut obtenir un visa de résident permanent.  Or la sélection et les formalités à accomplir sont longues et parfois décourageantes. Mieux vaut prendre un avocat en immigration à Montréal pour mettre toutes les chances de son côté et aller plus vite.

L’Asie abrite de nombreuses multinationales, les rémunérations sont intéressantes et l’intégration y est facile. L’Europe quant à elle n’impose pas de permis de travail à ses ressortissants, il est donc facile et plus rapide pour eux de trouver du travail dans un pays voisin de l’Union. Renseignez-vous sur les particularités culturelles, politiques et économiques du pays qui vous intéresse avant de postuler, surtout si vous comptez partir en famille.

En règle général, les secteurs les plus porteurs sont l’hôtellerie-restauration , le tourisme, l’industrie, l’ingénierie, le commerce et la grande distribution et il n’est pas nécessaire d’être forcément diplômé pour postuler.

  1. Rechercher du travail

Grâce à internet, il est désormais possible de consulter les offres en ligne sur de nombreux sites : les maisons de l’emploi, la presse, les grandes écoles, les universités, les associations, les chambres de commerce ou encore les sites gouvernementaux. Construisez également un réseau sur les réseaux sociaux comme LinkedIn ou Facebook.

Une fois le rendez-vous obtenu, il faudra prévoir le déplacement pour l’entretien. C’est une bonne façon de vérifier aussi si le pays vous convient. Renseignez-vous en amont sur les habitudes, les codes, les attentes locales pour adapter votre discours et entrer ainsi dans le moule. Si vous y avez déjà séjourné, vous pouvez également proposer un entretien via Skype.

  1. Apprendre la langue du pays

Si l’anglais reste la langue des affaires, parler la langue locale est un véritable facteur d’intégration, même le jour de l’entretien. Prenez des cours avant de partir, au besoin organisez un séjour linguistique pour accélérer votre apprentissage. Vous aurez ainsi une meilleure connaissance de la culture.