Free mobile : facture salée pour les 3 plus gros opérateurs Français !

Cinq mois après l’arrivée de Free Mobile dans le monde de la téléphonie mobile, l’heure est au premier bilan pour les trois opérateurs Français que sont Orange, SFR et Bouygues.

Les forfaits low cost proposés par le petit dernier ont eu pour effet immédiat de bouleverser le marché de la téléphonie mobile, nombreux sont les clients sautant sur l’occasion quelques jours après la commercialisation, pour résilier avec leur opérateur et s’abonner chez Free.

Aujourd’hui ils sont près de 3 millions de clients abonnés chez le dernier opérateur, forcément les retombées sont lourdes pour les concurrents.

Certains ont essayé de riposter en proposant des forfaits low cost et les pertes ont été limitées, d’autres se sont entêtés et ont vu leur nombre d’abonnés résiliés augmenter, c’est le cas d’Orange qui a subi près de 2,3 millions de résiliations compensées par l’arrivée de 1,7 millions de nouveaux clients.

free-contre-orange

Au total France Télécom a perdu plus de 615 000 clients en quelques mois. L’opérateur historique vient d’annoncer un recul du nombre de clients de 0,7 % et une forte baisse d’activité et de sa rentabilité opérationnelle pour le premier trimestre 2012.
L’atout majeur de cet opérateur, c’est son accord d’itinérance 2G et 3G signé dernièrement avec Free et qui compense quelque peu les pertes financières liées à cette nouvelle arrivée sur le marché.
Ce contrat devrait rapporter tout de même à Orange près de 1 milliard d’euros sur 3 ans.

Bouygues sauve en quelque sorte les meubles puisqu’il vient de racheter Darty Mobile et 300000 abonnés de téléphonie fixe et 40 000 abonnés mobile mais aussi le réseau de distribution de 226 magasins qui va avec.
Le troisième opérateur devrait annoncer son bilan le 15 mai et notamment une perte de 10% des ventes en 2012 mais aussi une volonté de réaliser un plan d’économie de 300 millions ne serait ce qu’avec la renégociation des contrats et des licenciements.

Sfr avait déjà fait parlé de lui en licenciant son PDG Franck Esser, remplacé par Michel Combes.
Le groupe numéro 2 prévoit un plan d’économie de 500 millions d’euros avec une baisse d’activité de l’ordre de 12 à 15 %.

A première vue, les bilans sont relativement conséquents pour les trois principaux opérateurs du marché et l’attractivité de Free ne devrait pas arranger les chiffres pour l’avenir.

Réponse au prochain bilan.

Leave a Reply

Your email address will not be published.