Certains enfants acquièrent différentes capacités motrices plus ou moins tôt dans leur chronologie de développement. La chronologie n’est pas la même chez tous les enfants, mais certains symptômes peuvent alerter sur un éventuel retard moteur, difficile à diagnostiquer, qui peut toutefois généralement s’atténuer ou disparaître complètement.

Quelques notions sur le retard de développement

Il conviendra tout d’abord de distinguer dans leur terminologie les notions de problème, de trouble et de retard de développement. Les deux dernières expressions peuvent être regroupées sous l’appellation problème de développement.

Les troubles de développement sont caractérisés par une désorganisation de la séquence développementale, tandis qu’en cas de retard de développement l’enfant acquiert les habiletés avec une lenteur significative dans une ou plusieurs sphères de son développement (moteur, cognitif ou de langage).

Enfin, le retard de développement global (RDG) est un diagnostic d’attente habituellement émis avant l’âge de 5 ans lorsque l’enfant présente des retards significatifs. Un retard de développement peut s’atténuer ou disparaître. En revanche, en cas de dissociation (trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité, ou TDAH, par exemple) ou de déviance (trouble dans le spectre de l’autisme, ou TSA, par exemple) le trouble de développement est généralement permanent.

8 symptômes du retard moteur de développement

Les symptômes suivant peuvent alerter sur les capacités motrices d’un enfant qui pourra suivre un programme de physiothérapie à Montréal afin de l’aider à rattraper ce retard. Ce sont :

  1. Bébé à plus de 4 mois ne peut pas maintenir sa tête droite
  2. Bébé à plus de 4 mois garde toujours les poings fermés
  3. Bébé à plus de 7 mois ne peut pas rouler du dos au ventre et du ventre au dos
  4. Bébé à plus de 8 mois ne peut pas se tenir assis seul
  5. Bébé à plus de 10 mois ne peut pas marcher à 4 pattes
  6. L’enfant à plus de 18 mois ne marche pas seul sans appui
  7. L’enfant marche toujours sur la pointe des pieds
  8. L’enfant se distingue des autres enfants de son âge dans ses activités et positions

Si ces symptômes sont constatés avant l’âge de 5 ans et qu’une autre sphère de développement semble également atteinte, les parents sont avisés de recourir à des tests supplémentaires afin de confirmer ou d’éloigner le diagnostic de RGD.

Statistiquement, le retard de développement touche de 5 % à 10 % des bébés et jeunes enfants. Mais la régression de certaines habiletés chez l’enfant peut aussi s’avérer être un processus normal.